Assemblée provinciale de Lomami : une proposition d’édit de plus de Clovis NUMBI déclarée recevable

Choix de la rédaction

La loi congolaise confère aux députés la mission de légiférer. Manifestement, Clovis NUMBI, député et Vice-président de l’assemblée provinciale de Lomami prend cette mission à bras-le-corps.
En effet, cet élu de Lubao a initié une fois de plus une nouvelle proposition d’édit, qui porte sur les mesures d’encadrement des services dans la lutte contre l’insalubrité publique dans la province de Lomami et qui a été déclarée recevable par la plénière de l’Assemblée Provinciale de Lomami de ce 27 octobre 2021.

Initiateur de deux précédentes propositions déjà promulguées, le Vice président de l’Assemblée Provinciale de Lomami vient d’inscrire dans son actif, une troisième initiative législative.

Dans la présentation de l’économie générale de sa proposition, Clovis NUMBI déclare que « cette initiative vise l’hygiène sur les voies publiques, l’hygiène alimentaire, l’hygiène des ménages, l’hygiène des établissements commerciaux, l’hygiène en milieu du travail, en milieu scolaire et universitaire, en bmilieu carcéral ainsi que la lutte contre les nuisances environnementales ».

L’ édit dont il est question apporte les innovations suivantes:

  1. Création d’un fonds de promotion d’hygiène ;
  2. Institution de dépotoir public sur les voies publiques ;
  3. Institution des centres de déchargement des déchets ;
  4. Institution d’un comité mixte de gestion des déchets.

En termes d’ objectifs, cet édit vise à:

  1. Consolider la collaboration des services d’hygiène, assainissement, environnement et autres ;
  2. Impliquer les services publics, les ONG et la population dans le maintien de l’hygiène et d’assainissement.

À en croire l’initiateur, sa proposition s’inscrit dans le cadre de la politique provinciale de la promotion de la salubrité publique.
Clovis NUMBI souligne que 《l’hygiène publique s’impose à toute la population comme une discipline médico sanitaire et environnementale, destinée à protéger la santé de nos populations et l’environnement par le contrôle, la neutralisation des diverses nuisances ainsi que la pratique généralisée des règles de prévention》, et de poursuivre, 《A titre illustratif, la ville de Kinshasa subit à ce jour des conséquences dues à la mauvaise gestion des déchets. De même, l’inactivité et l’inefficacité des services dans ce secteur dans notre province de Lomami poseraient des problèmes graves, tels que dans un futur proche, la province serait une poubelle ou un réservoir de maladies qui auraient des répercussions ,sans nul doute , sur la santé de la population et sur l’environnement》.

Ainsi donc, l’honorable Clovis NUMBI NUMBI estime qu’il est une opportunité pour sa province de prévenir ce pire par l’adoption d’un instrument juridique prospectif car la vie de la population en dépend.

Après avoir été déclarée recevable, la proposition d’édit a été transmise à la commission IRED pour enrichissement en vue de son adoption éventuelle par les honorables députés provinciaux de Lomami qui ont dans leurs interventions évoqué la pertinence de cette proposition d’édit.

SWN

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Dernier article