Free Porn
xbporn

« CCIS-RDC », la solution Jean-Robert ISIFUA aux préoccupations de MPME

Choix de la rédaction

Une nouvelle structure a vu le jour dans la capitale congolaise, ce vendredi 14 avril 2023, dans la prestigieuse salle « le capitole » de l’hôtel Kin Plazza Arjaan by Rotana, en présence de plusieurs personnalités et cadres. Il s’agit de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la République Démocratique du Congo « CCIS-RDC », initié et présidé par Jean Robert ISIFUA, responsable de la Société de Communication et de Services « SCS-Emplois » en RDC.

Cette nouvelle Chambre de Commerce, d’Industrie et de services est par sa nature et son objet, une association sans but lucratif à caractère économique, industriel et social. Elle n’est pas une Chambre bilatérale, ni consulaire, mais une Chambre multilatérale ouverte sur le monde, qui a pour objectifs de créer une dynamique, de voir grand, de renforcer la capacité de ses membres, de travailler et élargir jusqu’à l’international les différentes opportunités d’affaires.

A en croire son initiateur, cette chambre de commerce est ouverte à toutes les entreprises et à tous les pays du monde. Sa particularité réside dans le fait qu’elle soit une chambre multilatérale, qui interagit avec toutes les sociétés quel que soit leur pays d’origine.

« Nous voulons réaliser de grands projets qu’on ne peut faire en étant seul. L’opérateur économique congolais doit progresser et faire perdurer ses activités. Nous sommes venus beaucoup plus pour les structures qui ont des difficultés, qui sont des micros entreprises, mais solides, honnêtes , sages et qui ont des responsabilités, souvent des mamans qui élèvent leurs enfants avec un chiffre d’affaires allant de 200 à 500$ », a déclaré, dans son discours de lancement, Jean Robert Isifua.

Cette cérémonie haut en couleur, qui a consisté à présenter la CCISRDC, a connu la participation de plusieurs invités, au nombre desquels des personnalités, notamment politiques, des diplomates , entrepreneurs, chefs d’entreprises , responsables d’autres chambres de commerce ,outre les membres de la CCIS.

Présents à la cérémonie, trois administrateurs ont eu droit à la parole devant l’assistance, après le Président de la CCIS, notamment Guy-Andre Bweyasa, Papyto Muanda et Nancy Mbemba, tous chefs d’entreprises.
« La chose la plus importante, qui m’avait réellement poussée à accepter d’accompagner cette vision quand j’ai été sollicitée par l’initiateur, Monsieur Jean Robert Isifua, c’était la réappropriation du sytème économique congolais par les congolais eux-mêmes. Nous qui avons la chance d’avoir de grandes structures, d’être suffisamment informés et d’avoir des moyens et des ressources , nous nous devons de ragarder aussi vers les micros entreprises parce que ce sont ces personnes là qui seront de gros entrepreneurs demain», a dit Nancy Mbemba, CEO de HS Consulting, experte agréée de la FEC en entreprenariat et Secrétaire Générale de la CCISRDC.

De Leny Ilondo, Daniel Mukoko Samba, ou encore Kimona Bononge , tous ont encouragé et salué cette initiative, car ils estiment qu’il n’est pas possible pour une entreprise de prospérer de manière isolée et que c’est une bonne chose de voir des entrepreneurs congolais de différentes tailles et surtout de taille modeste se regrouper dans une chambre de commerce, d’industrie et de services pour s’entraider et se former mutuellement, tout en profitant des carnets d’adresses des uns et des autres.

Il sied de signaler que cette CCISRDC est le fruit de plusieurs actions, démarches et lobbying de Jean Robert Isifua, en RDC et dans plusieurs autres pays africains, notamment le Royaume du Maroc.

L’une de ses missions est également de se positionner comme une structure de médiation pour la résolution des conflits (économiques, sociaux, liés au climat des affaires, etc.) en rapport avec les secteurs d’activités dans lesquelles elle évolue avec ses membres.

Ruth Ngwanza

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Dernier article